On entend souvent que les reprises bancaires recèlent d’opportunités pour trouver des propriétés à moindre coût. Pourtant, lorsqu’elles sont affichées sur le marché, les reprises bancaires se vendent au prix du marché. Comment expliquer ça?

En fait, contrairement aux États-Unis où les banques peuvent vendre des propriétés à rabais pour récupérer leur argent, les lois canadiennes stipulent que les reprises de finance doivent être vendues au prix du marché.

Alors, peut-on encore dénicher de bonnes affaires? Oui, en agissant avant que les banques reprennent les propriétés!

En fait, il y a plusieurs étapes entre le moment où le propriétaire est en défaut de paiement et le moment où la banque reprend la propriété. C’est dans ce délai qu’il vaut mieux agir!

Le processus de reprise de finance peut être assez long. Le propriétaire conserve la propriété jusqu’à la toute fin du processus. Pour mieux comprendre, voici une image qui simplifie (beaucoup!) le processus de reprises bancaires.

 

 

Donc, si vous cherchez des propriétés qui pourraient être vendues en deçà la valeur du marché, il vaut mieux cibler les propriétés qui font l’objet d’un préavis d’exercice, mais qui n’ont pas été encore reprises par les banques.

Mon Prospecteur vous permet d’être les premiers informés des nouveaux préavis d’exercices, une chance en or de vous démarquer! Aussi, compte tenu de la longueur du processus de reprise bancaire, Mon Prospecteur vous suggère (en toute humilité!) de bien faire vos suivis et de ne pas oublier que le propriétaire conserve sa propriété jusqu’à la toute fin du processus!

Équipe de Mon Prospecteur – Ayez du flair, accélérez votre prospection immobilière