Je suis tombée sur un étude intrigante ici.

Dans une épicerie fine qui vendait près de 350 sortes de confitures, le directeur voulait savoir si le fait d’avoir plus de choix aidait ses clients à prendre une décision éclairée.

(Tu te demandes bien en quoi ça a rapport avec l’immobilier? Fais-moi confiance, suis-moi et on conclura ensemble quelle leçon d’immobilier on peut tirer de pots de confiture ?)

Ils ont donc fait une expérience.

Ils ont fait un kiosque de dégustation de 6 saveurs de confiture. 

Puis, la semaine suivante, une dégustation avec 24 saveurs différentes de confiture.

Résultat? 

30 % des gens qui se sont arrêtés devant l’étalage de 6 confitures en ont acheté.

Seulement 3 % de ceux qui se sont arrêtés devant l’étalage de 24 confitures en ont acheté. 

C’est fou, non?

On pense d’instinct que d’avoir le choix, d’avoir le plus d’options possibles nous aide à faire le meilleur choix, mais au fond, c’est exactement le contraire qui se passe.

Le fait d’avoir plus de choix nous paralyse et nous amène finalement à ne pas choisir… même si ça va à l’encontre de nos propres intérêts.

Je fais le parallèle avec l’immobilier.

Il y a 1001 façons d’investir en immobilier: flip, multilogement, cession d’offre d’achat, location avec option d’achat, commercial, stationnement, Airbnb, conversion en condo, subdivision de terrains, construction neuve, location de chalet, prêt privé…

Fiou! ? Juste de faire la liste, ça m’essouffle.

Dans un événement réseautage, j’avais rencontré un gars super bien habillé, en complet, il était tout fier de me dire qu’il venait d’obtenir sa licence de courtier immobilier. Il me disait qu’il voulait aussi investir.

Je lui ai demandé quel type d’investissement il voulait faire. Sa réponse m’a choquée (dans le sens où j’étais sur le choc)

Il m’a répondu: “Je vais tout essayer pour me donner le plus de chances” 

C’est exactement le concept de nos confitures de tantôt. Il y a tant de choix, que ça nous rend mal à l’aise de choisir. On essaie de déterminer le pour et le contre de chaque option et au final, comme on n’a pas le sentiment de “tout” connaître pour prendre une bonne décision, on finit souvent par NE PAS choisir de peur de faire un mauvais choix.

Et ça, c’est vraiment triste…

Car ça va à l’encontre de nos propres intérêts.

 

Tout le monde a déjà vu ce genre de dessin:

C’est en concentrant nos efforts qu’on atteint des résultats.

En choisissant une seule méthode on peut découvrir tous les rouages, toutes les subtilités. C’est comme ça qu’on peut utiliser les règles du jeu à notre avantage. 

Donc, quelle méthode choisir? Question difficile, car on a peur de faire le mauvais choix. ???

C’est contre-intuitif de se limiter. Personnellement, je ne vois vraiment pas ça comme se limiter mais plutôt définir dans quoi on veut être le meilleur. ?

Toutes les méthodes sont bonnes. Je connais des investisseurs qui sont en voie d’atteindre l’indépendance financière seulement avec la location-achat. Il y en a qui font fortune avec les Airbnb. Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients.

Dans l’absolu, je ne crois pas qu’il y ait de meilleures méthodes que d’autres. Je pense que ça dépend de la personnalité et des objectifs de chaque personne.

MAIS je crois qu’il y a une méthode qui se démarque des autres pour les gens qui sont dans cette situation:

  • investisseurs qui commencent en immobilier ou qui veulent commencer en immobilier
  • ceux qui sont conscient qu’il faut travailler pour réussir et qui sont prêt à y consacrer du temps – ces gens-là ne vont pas attendre que tout leur tombe du ciel
  • ça s’applique même à ceux qui n’ont pas nécessairement d’argent pour de la mise de fond ou qui n’ont pas un bon dossier de crédit

Est-ce que tu te reconnais là-dedans? Oui, super!

Selon moi, la méthode la plus adaptée à ta situation est la prospection.

Avant de me dire que j’ai un parti pris ?, laisse-moi la chance d’expliquer mon raisonnement.

Voici les 5 raisons pourquoi je considère que la prospection est la meilleure méthode pour les investisseurs débutants.

Raison #1: expertise hautement recherchée

J’ai une vérité de La Palice pour toi.

TOUS les investisseurs cherchent des deals. 

Yep. Je ne connais pas un seul investisseur qui ne cherche pas de deals. 

Imaginons 2 scénarios:

1 – un investisseur débutant qui veut former son équipe de rêve. Il n’a ni connaissances particulières, ni de mise de fond importante, pas même de dossier de crédit A1. Il a de la bonne volonté, mais que peut-il vraiment apporter comme valeur ajoutée à son équipe?

2 – ce même investisseur débutant (qui n’a pas plus de connaissances particulières, de mise de fond importante ou de dossier de crédit A1), mais il utilisé ses ressources les plus précieuses, son temps et sa curiosité, pour dénicher un deal.

Dans le scénario 2, notre investisseur débutant a un solide avantage.

Il a ce que TOUS les investisseurs recherchent: un deal en poche.

Notre ami a maintenant le gros bout du bâton, il pourra décider ce qu’il veut faire avec le deal.

Il pourrait décider de réaliser le projet de flip tout seul, revendre l’offre d’achat, louer la propriété avec un bail, la louer à court-terme (airbnb par exemple), trouver des partenaires pour conclure le deal, attirer les investisseurs passifs, etc.

Toutes les portes sont ouvertes.

Et comme TOUS les investisseurs cherchent des deals, quand on a un deal en poche, l’argent et les partenaires viennent à nous.

On a donc la possibilité de maximiser l’opportunité. Et c’est comme ça qu’on peut faire beaucoup d’argent.

C’est que notre cher Jean-Nicolas appelle: Tout commence par un deal

La raison #1 qui rend la prospection parfaite pour les débutants:

Puisque tous les investisseurs cherchent des deals, l’expertise de trouver des deals est hautement recherchée. Les investisseurs qui ont cette compétence seront accueillis à bras ouverts dans des partenariats puisqu’ils apportent beaucoup de valeur.

Raison #2 – pas d’argent ?, pas grave!

Investir en immobilier sans argent, un rêve impossible?

Pas avec la prospection ?

Pourquoi ne pas simplement trouver un deal, puis céder l’offre d’achat? Tu n’auras donc pas de mise de fond à investir puisque tu ne deviens pas propriétaire de la propriété.

(Et si jamais tu te poses la question, oui c’est tout à fait légal!)

Une offre d’achat se vend en moyenne 10 000$. Pas mal pour quelques dizaines d’heures de travail.

Une autre solution est de trouver un partenaire qui lui apportera la mise de fond et vous pourrez faire le deal ensemble.

C’est donc une super bonne méthode pour commencer en immobilier, puisque tu n’as pas besoin d’argent à investir de ta poche.

Et rien n’indique que tu doives toujours revendre tes offres d’achat ou faire tes projets en partenariat. Tu peux faire cela pour commencer, puis quand tu auras l’argent, tu pourras l’investir dans les deals que tu auras trouvé!

La compétence de trouver des deals, tu l’auras toujours en main.

(Ah oui, et quand tu activeras ton essai, on te proposera une formation en ligne dont le module 5 traite des offres d’achat: comment les monter pour à la fois se protéger et pouvoir les céder ? Un bel atout pour ceux qui sont intéressés à la revente d’offre d’achat!)

Raison #3 – Courbe d’apprentissage rapide

La prospection a un avantage insoupçonné.

Et ce n’est pas un avantage mineur, non. C’est un avantage qui te permettra de te démarquer.

Cet avantage qui passe souvent sous le radar, c’est que la prospection est une expertise facile à apprendre.

Premièrement, le monde de la prospection n’est pas si complexe que ça.

Bien sûr, il y a des éléments à apprendre. Il faut connaître les principes de bases, les techniques et acquérir les bonnes compétences. 

Mais une fois la base de la prospection acquise, on peut TRÈS bien s’en tirer. On n’a pas besoin de toujours faire des formations supplémentaires pour en connaître davantage.

Et contrairement à d’autres domaines d’expertise en immobilier, il n’y a pas tant de lois, pas tant de calculs savants, pas tant de zones grises, de fiscalité, de millions de scénarios à élaborer. Ça fait du bien de garder ça simple, enfin.

Simple is beautiful.

Et comme la prospection est principalement de la psychologie humaine, les techniques de travail ne changent pas beaucoup dans le temps (c’est le propre de la nature humaine de rester stable pendant des décennies!). C’est un avantage indéniable. 

Ça doit être tellement frustrant de se former pendant des mois et des années, de trouver une formule qui marche, puis tout à coup, la formule utilisée devient périmée à cause de nouvelles lois (fiscalité, règlements municipaux, etc.) et devoir tout recommencer à partir de zéro.

Avec la prospection, on apprend les bases et on sait que la formule marchera encore pour les décennies à venir. 

Deuxièmement, il y a beaucoup d’occasions de se pratiquer en prospection. 

Ça fait en sorte qu’on peut se pratiquer souvent et s’améliorer rapidement. La courbe d’apprentissage est rapide.

En y pensant bien, c’est vraiment un avantage percutant.

Prenons par exemple un investisseur qui veut faire des flips. S’il s’y consacre à temps plein, peut-être réussira-t-il à faire 1, 2, voire 5 flips pendant son année? Si on considère qu’il y a 5 occasions de pratique par an, ça prendra plusieurs années avant de devenir un expert en flip.

De son côté le prospecteur se pratiquera tous les jours. Il peut déposer une offre d’achat par semaine. Ça fait 52 occasions de pratique! C’est donc inévitable que la courbe d’apprentissage du prospecteur sera plus rapide que celle du flippeur.

Je crois sincèrement qu’en s’y consacrant à fond, on peut devenir excellent en prospection en quelques mois de pratique.

Et qu’une fois cette expertise acquise, on peut toujours en profiter ou en faire profiter les autre, car c’est une expertise hautement recherchée (raison #1)

Si ça t’intéresse de connaître la base de la prospection immobilière, active ton essai gratuit en cliquant ici. Dans le processus d’inscription, nous t’offrirons la possibilité d’acheter notre formation en ligne sur la prospection immobilière.

Raison #4 – Pour ne pas y laisser de plumes

L’immobilier, c’est risqué ?

C’est un mythe qui perdure encore et encore…

Bien sûr, il n’y a pas d’investissements qui ont un risque zéro.

Ce qui est risqué, c’est de se lancer dans quelque chose qu’on ne comprend pas, qu’on ne connaît pas du tout.

SAUF…

Sauf en prospection.

Imagine un scénario. Essaie d’imaginer le pire scénario qui peut t’arriver en prospection.

Le proprio te raccroche au nez ou t’envoie promener? On se relève et on recommence.

Ton offre d’achat tombe, car tu ne respectes pas les conditions de l’offre? Pas grave, au final, tu n’as rien perdu.

Tu n’arrives pas à revendre ton offre d’achat? Oh non, tu es “pogné” pour faire le deal (c’est un heureux problème!). Tu pourras toujours trouver des partenaires.

Le pire des scénarios n’est donc pas si pire que ça…

  • Tu ne mets pas tes économies à risque
  • Tu ne mets pas tes avoirs et ta famille en danger

Le pire qui peut t’arriver, c’est que ton ego soit écorché.

Et sais-tu ce qui est le plus merveilleux avec le fait que la prospection soit peu risquée?

C’est que tu as le champ libre pour expérimenter.

Tu as le champ libre pour essayer plein d’approches différentes. Même si tu te plantes, le résultat ne fait pas mal. Alors c’est le temps de prendre ton BMX et d’essayer toutes les figures que tu peux imaginer.

Ça revient aussi à mon idée de la raison #3 : la courbe d’apprentissage de la prospection est rapide.

En ayant le luxe de faire des essais-erreurs à volonté, tu pourras apprendre rapidement – sans y laisser de plumes!

Raison #5 – Pis, comment il va ton dossier de crédit?

Une des excuses raisons que j’entends souvent de la part des investisseurs immobiliers débutants, c’est qu’ils n’ont pas de bon dossier de crédit.

Résultat: ils ne peuvent pas financer d’immeubles et ils croient que leur chien est mort

C’est vrai dans le sens où ils ne peuvent pas obtenir de financement traditionnel, mais il existe d’autres façons de faire de l’immobilier!

Une alternative serait de trouver un partenaire qui passe au financement.

Ou encore, de se concentrer sur la prospection.

L’idée est de trouver un deal et de revendre l’offre d’achat à un autre investisseur.

Le prospecteur n’aura donc pas besoin de passer au financement – et par le fait même pas besoin d’avoir de dossier de crédit A1.

Ce sera alors le rôle de l’acheteur (celui qui achète l’offre d’achat) de passer au financement et de s’assurer qu’il a un bon dossier de crédit.

N’est-ce pas merveilleux!

La prospection seulement pour les débutants? Vraiment?

Partages-tu maintenant mon avis que la prospection est parfaite pour les débutants?

Après tout, tu peux commencer à faire de la prospection même si tu n’as pas de mise de fond et même si tu n’as pas de bon dossier de crédit. Tu pourras apprendre la prospection rapidement, car il y a beaucoup d’opportunités et en plus, tu as le champ libre pour faire tous les essais-erreurs du monde, car la prospection est peu risquée.

Et la cerise sur le sunday, c’est que la prospection est une expertise hautement recherchée. L’argent et les partenaires viennent à ceux qui ont des bons deals!

Alors pour moi, vraiment, la prospection est une superbe porte d’entrée pour l’immobilier ???.

Ceci dit, je ne crois pas que la prospection soit seulement pour les débutants. Il est très possible de montrer une belle compagnie de prospection avec des prospecteurs partout dans la province pour aller chercher des deals et les revendre. On voit beaucoup ça aux États-Unis: des entreprises qui se spécialisent en prospection et qui revendent 200 offres d’achat par année, dans des villes plus petites que Québec. Il y a donc un beau modèle d’affaire à explorer de notre côté de la frontière aussi. 

Mais bref, je m’emporte…

Je suis convaincue que tout le monde a avantage à faire de la prospection. Juste par le fait que tous les investisseurs cherchent des deals (raison #1), si tu es capable d’en trouver, tu pourras toujours tirer ton épingle du jeu en immobilier. 

Donc si tu es prêt à commencer ta prospection, je t’invite à profiter de notre essai gratuit de 14 jours à notre meilleur forfait (pas un forfait poche là ?, le tout-inclus ?).

Quand tu activeras ton essai, tu auras également la possibilité d’acheter notre formation en ligne sur la prospection. Cette formation super complète qui te donnera toutes les bases, étape par étape, pour signer un deal.

Et évidemment, dans Mon Prospecteur, tu auras accès à des deals hors-marchés et aussi à notre réseau où tu pourras trouver des partenaires complémentaires ou revendre tes offres d’achat.

Bref, tout est là (formation et outil) pour commencer ta prospection sur les chapeaux de roues!

Clique ici pour activer ton essai gratuit